Eau, Air et Lumière                                                   

 


- L’invisible éphémère

La Photographie, en tant qu’outils, nous autorise une plongée dans l’invisible, l’infiniment bref.

C’est à travers l’exemple de la pénétration brutale d’objets dans l’eau et de l’interaction entre Eau, Air et Lumière que j’ai voulu montrer cette magie de l’instant si furtif que son esthétique échappe au champ de perception de l’œil.

 

- L’invisible matière

L’eau et l’air sont deux éléments transparents et réciproquement exclusifs.

C’est par un changement des lois physiques qui la régissent que la lumière nous permet de percevoir la frontière de ces deux mondes, la surface.

C’est par la combinaison explosive de ces trois acteurs transparents, Eau, Air et Lumière, provoquée par la pénétration soudaine de la surface que se révèlent des visions d’une riche et étonnante complexité.

 

- Un chaos harmonieux

La lumière, déchirée entre deux lois, laisse apparaître, tantôt l’eau, tantôt l’air, qui se mêlent en une danse frénétique où elle même semble s’y perdre.

Bulles d’air ou gouttes d’eau, comment s’y retrouver dans un conflit de territoire où les belligérants revêtent le même uniforme ?

Paradoxe que ce chaos constitué de gouttes et bulles, symboles ultimes de douceur et d’harmonie.

 

Cette exposition tend à montrer cet insaisissable instant à l’esthétique paradoxale où trois acteurs transparents, l’eau, l’air et la lumière entrent en conflit, pour nous révéler brutalement des beautés universelles.

J’espère qu’elle vous aura plu comme il me plait de vous la proposer.

 

                                                                          Jean-Christophe Lallemant